Notre site utilise des cookies. En poursuivant la navigation vous accepter ceux-ci.

Parce que personne ne nait chrétien, mais que chacune et chacun peut le devenir à n'importe quel moment de la vie... L'Église accueille et accompagne celles et ceux qui souhaitent intégrer la communauté des croyants, et les aide à cheminer vers le Baptême !

Il s'agit toujours d'une démarche personnelle, d'une rencontre à la manière de celle que fit un haut-fonctionnaire éthiopien sur la route de Jérdevenir chretien 1usalem (Livres des Actes des Apôtres 8,26-40) :


"L'ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : 'Mets-toi en marche vers le midi, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte.' Et Philippe se mit en marche. Or, un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, reine d'Éthiopie, administrateur de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer Dieu. Il en revenait, assis dans son char, et lisait le prophète devenir chretien 2Isaïe. L'Esprit du Seigneur dit à Philippe : 'Avance, et rejoins ce char.'

Philippe s'approcha en courant, et il entendit que l'homme lisait le prophète Isaïe ; alors il lui demanda : 'Comprends-tu vraiment ce que tu lis ?' L'autre lui répondit : 'Comment pourrais-je comprendre s'il n'y a personne pour me guider ?' Il invita donc Philippe à monter et à s'asseoir à côté de lui. Le passage de l'Écriture qu'il lisait était celui-ci : 'Comme une brebis, on l'a conduit à l'abattoir, comme un agneau muet devant le tondeur, il n'ouvre pas la bouche. A cause de son humiliation, sa condamnation a été levée. Sa destinée, qui la racontera ? Car sa vie a été retranchée de la terre.' L'eunuque dit à Philippe : 'Dis-moi, je te prie : de qui parle-t-il ? De lui-même, ou bien d'un autre ?'

Alors Philippe prit la parole, et, à partir de ce passage devenir chretien 3de l'Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus. Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d'eau, et l'eunuque dit : 'Voici de l'eau : qu'est-ce qui empêche que je reçoive le baptême ?' Il fit arrêter le char, ils descendirent dans l'eau tous les deux, et Philippe baptisa l'eunuque.

Quand ils furent remontés de l'eau, l'Esprit du Seigneur emporta Philippe ; l'eunuque ne le voyait plus, mais il poursuivait sa route, tout joyeux."

 

Chaque année, en France comme dans notre diocèse de Grenoble-Vienne, ce sont des centaines d'adultes, femmes et hommes de devenir chretien 5tous âges, de toutes conditions socioéconomiques, de toutes origines culturelles ou ethniques, qui reçoivent Le Baptême dans la nuit de Pâques. C'est l'aboutissement d'un parcours, de deux années environ, accompagné par la Communauté paroissiale et jalonné de différentes étapes.

Devenir chrétien, c'est d'abord recevoir le Baptême et c'est ensuite le cheminement de toute une vie ! Un engagement de Foi au sein d'une communauté et au milieu des autres. Parce que le Baptême n'a rien de miraculeux (au sens où trop souvent on peut entendre ce devenir chretien 4mot !), on peut, parfois, avoir été baptisé tout-petit et ne pas avoir su ou pu cultiver ce don reçu. Parmi les adultes qui chaque année se mettent en marche pour aller à la rencontre du Christ et venir vivre la foi en Église, certains demandent à cultiver le sacrement reçu il y a longtemps et préparent la Confirmation et/ou leur première Communion.

 


 

Comment devient-on chrétien ?

Pour être chrétien, il faut d'abord le devenir.

Tertullien, un des premiers théologiens de l'Église, a très justement écrit : « on ne naît pas chrétien, on le devient ». La formule a beau daté du IIIème siècle, elle est toujours vraie. Cependant, beaucoup de gens continuent de penser qu'il suffit d'être né dans un pays chrétien ou d'avoir été baptisé bébé pour être chrétien à leur tour. D'autres se rassurent en portant une croix à leur cou ou en plaçant un crucifix au-dessus de leur porte d'entrée. Sans compter ceux qui se tranquillisent en allant à l'église, au moins une fois... par an !

Un choix, une réponse

Lorsque je lis la Bible, je vois tout d'abord qu'elle n'utilise que trois fois le mot chrétien. Elle préfère de loin le mot disciple. Or, le mot disciple implique choix, apprentissage, obéissance... Il s'agit de suivre le Christ, de vivre avec lui.

Devenir chrétien est donc nécessairement un choix personnel et même un engagement que personne ne peut prendre à notre place. Les cérémonies religieuses ne se substitueront jamais à une décision que nous sommes seuls à pouvoir prendre.

La Bible montre que les apôtres du Christ ont sans cesse lancé un appel à décider, à choisir de croire, c'est-à-dire à faire confiance totalement à Jésus.

Nous ne pouvons vivre cette grande étape qu'avec notre personne toute entière : intelligence, sentiments, émotions, volonté.

Des informations, de l'émotion

Il y a donc une part d'informations à recevoir. C'est la Bible qui peut nous les donner en nous apprenant les choses essentielles sur Dieu, Jésus-Christ, Dieu fait homme, le pourquoi de sa mort, la bonne nouvelle de sa résurrection...

Ensuite, devenir chrétien, fait également appel à nos émotions. « C'est le cœur qui sent Dieu » disait le grand savant chrétien Blaise Pascal. Il savait de quoi il parlait, lui qui a vécu une véritable « nuit de feu » qu'il a résumée par ces mots inscrits dans la doublure de son vêtement pour les avoir toujours avec lui « Joie, joie, joie, pleurs de joie ». Ce 23 novembre 1654, il avait rencontré Dieu.

Dire oui

Suffit-il pour autant de vivre des émotions religieuses pour être chrétien ? Non, car la volonté doit aussi entrer en action. Il y a un choix à faire. Devenir chrétien, c'est en effet dire "oui " à Jésus-Christ. Il n'y a pas de décision plus importante qu'un homme puisse prendre. En effet, elle ne concerne pas seulement nos années sur terre mais également notre éternité.

Pour illustrer ce moment, la Bible utilise d'autres mots : conversion, nouvelle naissance, repentance...

Devenir chrétien, c'est, en quelque sorte, capituler devant le Christ, devant son amour tel qu'on le voit à la croix où il est mort pour nos péchés. Cela exige de reconnaître nos torts, nos erreurs, nos péchés et de l'accueillir par la foi dans notre vie. Lui demander d'en être le Sauveur et d'en devenir le Maître, le Seigneur. Choisir donc de lui obéir, de vivre pour lui et avec lui. La Bible utilise cette magnifique expression « Christ en nous* » pour indiquer la réalité qui en découle.

* Saint Paul aux Colossiens. 1.27

À partir de ce moment-là, vous êtes devenu chrétien !

Bienvenue dans la famille.

Par les 7 sacrements, l'Église rend le Christ présent aux moments les plus importants de la vie humaine et elle les rend sacrés :

Les grands moments de la vie de l'homme :

Le baptême

La communion

La confirmation et 1e communion adultes

Le mariage

Le sacrement du pardon

Le sacrement des malades

L'ordination